Les contraintes techniques

De par leurs formes, les troncs posent plusieurs contraintes dont le fustiers doit tenir compte pour la réalisation des ces constructions.

La longueur des bois

Par nature, un arbre est conique. Pour limiter les effets de cette conicité, on évite d’utiliser des bois trop long. Ainsi, on travaille avec des cellules de 10m/10m au maximum et pour des constructions de plus grande dimensions, on assemble plusieurs cellules. Cela permet de garantir un équilibre harmonieux de la construction et une utilisation optimale des bois.

Le tassement

Le tassement est un acteur de contrainte important. En effet, celui-ci peut varier entre 3 et 7% les premières années. Celui-ci influence directement sur les menuiseries et doit être parfaitement maitrisé.

Tous les éléments fixent de la construction doivent pouvoir accompagner ce phénomène. C’est pour cette raison que l’on évite de construire avec des rondins sur plus de 2 niveaux.